Projet :

BIOCOQUE - 3ème prix Bobât Wood Awards 2011








Yedid




Photos © Yvan Clédat • Pascal Bertholio Architecte

 

Description :

3ème prix Bobât Wood Awards 2011 pour sa construction bois/éco-matériaux et sa démarche environnementale

BIOCOQUE est la juxtaposition de 2 principes : celui de coque, objet architectural autonome intégré, et celui de bio-climatisme.

BIOCOQUE  est une réponse aux préoccupations actuelles sur la densification de bâtiments existants en milieu semi-urbain, dans des espaces contraints par le voisinage et les réglementations, et sur l’environnement par un principe d’éco-construction, de gestion des apports solaires et des flux d’air, d’économie d’interventions...

BIOCOQUE  est une réponse aux préoccupations actuelles sur la densification de bâtiments existants en milieu semi-urbain, dans des espaces contraints par le voisinage et les réglementations, et sur l’environnement par un principe d’éco-construction, de gestion des apports solaires et des flux d’air, d’économie d’interventions...

Une coque en charpente/bois qui enveloppe, surélève et prolonge un bâtiment existant dans une ambiance bioclimatique.

La conception et l’implantation de cette coque intégrant l’existant recouvre plusieurs priorités :

Approche bioclimatique du bâtiment
Par sa forme compacte, son ouverture au soleil, son orientation Sud qui condense les apports solaires l’hiver (mur accumulateur et verrière) et qui privilégie les échanges Sud-Ouest l’été derrière un mur écran, son isolation importante en toiture associant isolation d’hiver et confort d’été, et par une circulation naturelle d’air (obturable) de bas en haut évitant les surchauffes et venant compléter un système de ventilation double flux.

• Exigence réglementaire (PLU) :
La façade Sud, située le long de la voie privée implantée à 3.4m de la limite séparative, joue des gabarits réglementaires sur la hauteur des constructions en intégrant une pente en toiture et sur les droits de vues. Ces derniers interdisant les vues sur la parcelle mitoyenne (Sud) obligent la création d’un mur aveugle ou écran sur la partie haute de la façade. Au-dessus des 2m de vitrage, la façade se prolonge en biais par un mur plein en bois (écran) qui empêche la vue mais, grâce au jeu de vantelles, laisse pénétrer en partie la lumière.

• Cohabitation avec le voisinage du pavillon attenant :
L’implantation de la nouvelle construction recréée une rue intérieure. Un espace vide de transition est laissé entre le pavillon voisin et la nouvelle construction créant une cour d’entrée pour les deux pavillons.
La toiture volontairement limitée dans sa hauteur est interrompue sur son côté Sud obliquement par une verrière qui descend et rejoint pratiquement le plancher haut du rez-de-chaussée dans son angle Sud-Est. Ceci permet de réduire les ombres portées sur la façade bâtiment voisin et d’ouvrir la cour à la lumière et à la vue.
Enfin, la nouvelle construction intègre en R+1 une toiture terrasse bois orientée Ouest (côté rue). Celle-ci permet ainsi d’ouvrir à l’étage de grandes baies vitrées libres de vue et de profiter d’un espace extérieur dans l’intimité de la maison.

Approche économique
Cette extension/surélévation compacte basée sur une économie d’interventions, s’appuie sur les existants afin de limiter son impact sur le terrain proprement dit. Seule la toiture existante du bâtiment a été déposée dans la limite de la zone d’intervention. La façade en brique est conservée et visible sur toute sa hauteur et sert d’appui au futur plancher du niveau 1.
Le plan d’ensemble rectangulaire de la nouvelle construction reprend la géométrie de la terrasse, s’alignant sur la voie privée au droit du mur de la cave.

Eclairage, Privilégier l’apport de lumière naturelle
La façade mitoyenne Nord étant aveugle, la façade Sud avec des percements limités en hauteur et au rez-de-chaussée, nécessite de privilégier l’apport de lumière par les façades vitrées Est et Ouest de la nouvelle construction, ainsi que par la toiture en verrière qui permet, autour d’un patio, de descendre la lumière jusqu’au rez-de-chaussée.

• Une exigence constructive :
Afin de répondre le plus « simplement » à la complexité géométrique résultante de la forme, un principe constructif de charpente bois « fermes/panneaux de remplissages » est mis en place. Dix lignes de fermes parallèles, placées tous les 95cm, viennent prendre appui sur les existants en 3 points : sur le sol de la terrasse à l’aplomb des fondations du mur de la cave ; sur le mur de la façade en brique existante au-dessus de la corniche (porteur intermédiaire) et sur le mur mitoyen Nord. Le gabarit de chaque ferme varie suivant sa position et la pente de toiture suivant des plans linéaires. Triangulée sur l’extérieur par le basculement du mur écran, chaque ferme est auto stable.  Le remplissage varie suivant la position : panneaux de bardage, cadres de vantelles sur la façade Sud, cadres de vantelles + mur bois sur la façade Sud, menuiserie traditionnelle bois, plancher CTBH, verrière…

• Eco-matériaux :
Dans l’ensemble, les bâtiments existants sont conservés dans leur état. La future construction sera une construction légère en charpente bois utilisant des matériaux rentrant dans un principe dit « d’éco-construction » (autant pour la structure que les menuiseries, les vernis, l’étanchéité…)
- Une structure bois, un bardage et des vantelles en douglas massif traités avec un vernis polyuréthane en phase aqueuse.
- Des menuiseries en bois massif équipées d’un double vitrage thermique et anti effraction.
- Une toiture terrasse en membrane synthétique.
- Mur à ossature bois.
- Verrière  aluminium à rupture de pont thermique.

• Chauffage /eau chaude /ventilation :
La maison est équipée d’une chaudière à condensation Gaz avec ballon d’eau chaude intégré 150l + régulation complétée par une ventilation double flux haut rendement et un système de ventilation naturelle obturable pour éviter la surchauffe + approche bioclimatique.

Architecte:
(pb) pascal bertholio architecte
Maître d'ouvrage:
SCI Colbert F-93170 Bagnolet
Programme:
Extension et surélévation d’un pavillon en zone ABF, centre de Bagnolet
Performance technique :
Approche bioclimatique, ventilation double flux, ref. RT2012
Surface existante transformée :
66m2 SHON
Surface créée :

86m2 SHON + 8m2 terrasse extérieure niv.1

Surface totale :
152m2 SHON + 8m2 terrasse extérieure niv.1
Coût :
210 000 € HT compris cuisine et aménagement intérieur
Date de livraison :
septembre 2010
 
< retour

•  •  •

sommaire - agences - galeries - infos - Produits - Petites annonces - Boutique - liens - conditions - infos légales - contact

© NEOarchitecture - Frédéric TESSIER - 2011 - tous droits réservés -