Projet :

Parcours dans les serres du jardin des plantes

DS

DS

photos © Julien Lanoo et MNHN Manuel Cohen
Description :

Le 2 juin 2010, les quatre serres du Jardin des Plantes à Paris, entièrement rénovées et réaménagées, ont rouvert au public après des années de travaux. Consacrées à la végétation tropicale humide, aux déserts, à la Nouvelle-Calédonie et à l'histoire des plantes, elles présentent une riche collection de plantes exotiques et rares dont plusieurs variétés ont disparu ; on y trouve même des plantes de l'époque préhistorique. Afin de se frayer un chemin entre ces jungles et ces déserts – paysages pour le moins inouïs au coeur de Paris
LAN a créé un parcours qui se déroule d'une serre à une autre et dont le dessin souligne, par un motif, un calepinage ou une couleur, les particularités de ces paysages distincts. Ces passages permettent d'approcher les végétaux au plus près de manière à ce que l'immersion se fasse sans contrainte ; en cela, la distinction entre un « musée » et une « serre » prend tout son sens. D'autres acteurs ont participé à ce vaste projet de rénovation : la restauration des structures a été confiée à l'agence Jean-François Lagneau tandis que l'agence Nathalie Crinière s'est chargée de la scénographie en proposant une liane de fer didactique, parfois imposante. La gestion des végétaux a été assurée par les botanistes/jardiniers du MNHM, Xavier Larpin et Dario de Franchesi, sous la direction d'Eric Joly, directeur du Jardin des Plantes. Les serres offrent non seulement l'occasion de découvrir quatre contextes naturels distincts mais aussi de s'initier au monde de la botanique afin de mieux connaître les plantes et les préserver. Et comme il n'y a jamais vraiment de hasard, la réouverture des serres tombe à point nommé pendant l'année de la biodiversité.

Projet
Effacer les limites
Faire disparaître la limite construite afin de mélanger couleur et matière, tracer des chemins qui s'inscriront parfaitement dans leurs environnements d'accueil, éclairer en soulignant la majesté des arbres tout en res- pectant l'éclairage naturel ambiant : telles ont été les lignes directrices qui ont inspiré ce projet de parcours. De par sa luxuriance exceptionnelle, c'est la végétation qui est mise en avant et non une architecture ostentatoire qui lui aurait volé de sa superbe. Le traitement des allées se fond dans les espaces tout en reprenant les caractéristiques des quatre serres. « Déambuler sur la terre, se sentir au milieu de cette végétation dénuée de toute indication signalétique, ordre et architecture, a été une expérience sensorielle très forte », se souviennent Benoît Jallon et Umberto Napolitano, directeurs de l'agence, lors de leur première visite sur le chantier.

Matière
Pluralité du béton

C'est un seul et même béton qui a été utilisé et décliné de quatre ma- nières pour le tracé des allées. Dans la serre des Forêts Tropicales, les panneaux de béton, préfabriqués et teintés dans la masse, se déclinent en rainures espacées, dont la marge se découpe en drapeau ; avec le temps, les plantes et les fleurs pourront s'immiscer à l'intérieur du parcours et sa surface se patinera. Dans la Serre des déserts, le béton est clair et contribue à accentuer l'éblouissement créé par ce pavillon très exposé au soleil. Dans la serre de l'Histoire des plantes, la même matière a été taillée de manière à préserver les pierres classées qui traçaient l'ancien chemin laissé là depuis un siècle. Enfin, la serre néo-calédonienne est divisée en deux par une élégante passerelle, gravée de motifs kanaks et éclairée du dessous.


Agence
LAN architecture
 
< retour

•  •  •

sommaire - agences - galeries - infos - Produits - Petites annonces - Boutique - liens - conditions - infos légales - contact

© NEOarchitecture - Frédéric TESSIER - 2010 - tous droits réservés -