Projet :

Maison du Kakejiku



Modèle déposé / Sarl Solari architectes

Description :

Le projet de la Maison du Kakejiku est né de la demande d’une architecte française vivant  à Kyoto. Hélène Argelies, suit au japon un enseignement auprès d’un maître de kakéjiku.

Le kakéjiku est une pièce de tissu et de papier travaillée, rectangulaire et verticale sur laquelle sont présenté les œuvres d’art, calligraphies, ou peintures.
La fabrication des kakéjiku est un art en soi. Très codifié et pratiqué par quelques maîtres seulement, son savoir faire est peu popularisé.

D’où l’idée d’Hélène Argelies de créer des maisons du kakejiku pour permettre aux japonais de renouer avec ce patrimoine artistique.

Comme beaucoup de projets au Japon, cette maison qui pourrait voir le jour dans plusieurs villes sera un petit bâtiment sur un petit terrain.
Le choix du bois permettait de concevoir un projet contemporain fortement inspiré de l’architecture traditionnel des temples Zen.

Pour exprimer cette idée et trouver un mécène, elle a demandé à notre agence de concevoir un modèle de bâtiment pouvant s’adapter à des contextes différents mais offrant une similarité reconnaissable entre ces différentes maisons du kakéjiku.

Le concept TA KI développé par l’agence correspondait bien à ce programme.
Trois mises en situation différente ont été réalisées avec deux projets de tailles différentes.

Le premier projet est à Kyoto, sur un terrain réel le long du chemin de la philosophie.
L’autre projet, plus grand pourra s’inscrire dans d’autres lieux dans d’autres villes du japon.

Ces projets seront présentés pendant la période de l’HANAMI lorsque les  Sakuras (les cerisiers seront en fleurs), au cours d’une exposition d’Helène Argelies à Kyoto.

 

Architecte
Solari architectes
Situation géographique
JAPON – villes de Kyoto, NARA, Tokyo
Surface
50 à  65 m² de SHON
Date de conception /réalisation
2009
 
< retour

•  •  •

sommaire - agences - galeries - infos - Produits - Petites annonces - Boutique - liens - conditions - infos légales - contact

© NEOarchitecture - Frédéric TESSIER - 2010 - tous droits réservés -