Projet :
The Mind Shaft - Concours international de la bibliothèque de Stockholm





Coupe




Description :

CONCOURS DE LA BIBLIOTHEQUE DE STOCKHOLM

Le projet s’est fondé sur deux idées génératrices:

-S’insérer de manière douce dans le paysage urbain existant notamment vis-à-vis de la Bibliothèque d’Asplund, image architecturale forte de la ville de Stockholm et du parc de l’observatoire.
-Faire de la relation entre le visiteur et ce qu’il vient chercher un parcours spécifique, une expérience singulière.

La première constatation de l’équipe sur ce site remarquable a été la relation étroite qui pouvait se créer entre le projet et le jardin public surplombant la ville. C’est à partir de cette analyse que le projet a commencé à mûrir : il ne devait en aucun cas perturber le parc, mais plutôt s’y assimiler.
Ainsi, le projet devenait l’extension du parc au même titre qu’il était l’extension de la bibliothèque existante d’Asplund. Ce dispositif permet de résoudre la question des espaces résiduels entre un bâtiment bas et un jardin haut : le bâtiment s’accroche au rocher par sa toiture végétale venant rattraper le niveau du plateau du parc.
Une polarité s’exerce dans le vis-à-vis entre les deux bâtiments, se répondant et se transformant mutuellement, comme le savoir, assimilé progressivement d’une génération à l’autre.
De l’extérieur, le projet dialogue avec le formalisme géométrique du bâtiment d’Asplund. A l’intérieur des surfaces courbes prennent soudainement naissance, prolongeant la force du mouvement organique de la colline. Ce rapport entre l’extérieur et l’intérieur révèle une dualité entre l’attendu et l’inattendu, entre le concept de la culture et sa matière.
Le deuxième point fondamental est la manière d’appréhender un programme complexe et novateur. L’évolution du support média nécessitait une réflexion sur la prise en compte des nouvelles formes de diffusion et leur consultation.
L’importance du support comme présence matérielle est mise en avant : tous les médias sont regroupés et disposés dans un grand mur mis en scène au coeur du projet.
Depuis l’entrée aspiré entre deux vagues formant un grand parvis horizontal, le visiteur découvre ce mur d’abord de loin, sa présence se renforçant en se rapprochant.
Tel « la bibliothèque de Babel » de Borgès, il donne l’illusion de s’étendre à l’infini, attachant le ciel à la terre par un grand puit de lumière.
Les médias les plus précieux sont disposés à l’abri de la lumière dans sa partie inférieure. L’accès aux médias se fait depuis l’espace de consultation situé au dessus de la vague supérieure qui vient se connecter au mur par des passerelles.



Maître d'ouvrage :
Swedish Association of Architects
Programme :
bibliothèque nationale
Localisation :
Stockholm, Suède
Concours :
Novembre 2006
Agence :
DROP Architectes
 
< retour

•  •  •

sommaire - agences - galeries - infos - Produits - Petites annonces - Boutique - liens - conditions - infos légales - contact

© NEOarchitecture - Frédéric TESSIER - 2010 - tous droits réservés -